L’ESIT forme depuis plus de 60 ans des traducteurs et des interprètes reconnus, tant par les organisations internationales que par les entreprises et les administrations, pour leur rigueur et leurs compétences.

Dans le contexte de la mondialisation, les professionnels de la traduction écrite ou orale sont indispensables aux échanges internationaux et à la communication interculturelle dans tous les domaines de la vie en société.

Si une communication précise, fidèle et fluide est essentielle pour les activités économiques, elle est primordiale en matière de justice.

Le diplôme universitaire Traducteur-Interprète judiciaire de l’ESIT a été créé pour répondre aux besoins croissants dans ce domaine, qui se sont encore accentués avec l’adoption de la Directive 2010/64/UE du Parlement européen et du Conseil, du 20 octobre 2010, relative au droit à l’interprétation et à la traduction dans le cadre des procédures pénales.

La formation dispensée dans le cadre de ce diplôme ne vise pas à enseigner ni même à perfectionner les langues, mais à transmettre un savoir-faire. Elle se fonde sur la théorie interprétative développée par l’ESIT, qui considère la traduction non pas comme un exercice de transposition linguistique, mais comme un acte de communication portant sur le sens.

La formation associe des universitaires, des professionnels de la traduction et de l'interprétation ainsi que des praticiens du droit (magistrats du parquet et du siège, avocats, officiers de police judiciaire, huissiers de justice, notaires, etc.).    

 

Pour plus d'informations sur ce diplôme universitaire, rendez-vous sur le site de l'ESIT.